Conclusion d’un nouveau bail dérogatoire : l’inscription du preneur au RCS est facultative

Conclusion d’un nouveau bail dérogatoire : l’inscription du preneur au RCS est facultative

L'inscription du preneur au registre du commerce et des sociétés n'est pas nécessaire pour que s'opère un nouveau bail régi par le statut des baux commerciaux.

Un preneur a assigné sa bailleresse aux fins de voir constater qu'il était titulaire d'un bail commercial d'une durée de neuf années. Cette dernière en invoquant l'absence d'immatriculation du preneur au registre du commerce et des sociétés à la date de l'assignation, a conclu au rejet de la demande et, à titre reconventionnel, à l'acquisition de la clause résolutoire du dernier bail dérogatoire. Le 2 mai 2017, la cour d'appel de Montpellier a (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.