La responsabilité civile du pharmacien d'officine à raison d'un suicide médicamenteux

La responsabilité civile du pharmacien d'officine à raison d'un suicide médicamenteux

Une jeune femme décède en 2003 après avoir absorbé différents médicaments. Il résulte de l'enquête que la jeune femme était traitée pour une dépression depuis 2002 par des antidépresseurs. Il s'avère que la jeune femme a falsifié sa dernière ordonnance rédigée par son psychiatre lui ayant renouvelé son traitement antidépresseur, en y ajoutant les mentions de prescription d'un autre médicament que ceux prescrit habituellement. En juillet 2003, elle (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
https://socialbarandgrill-il.com/ situs togel dentoto https://dentoto.cc/ https://dentoto.vip/ https://dentoto.live/ https://dentoto.link/ situs toto toto 4d dentoto https://vlfpr.org/ http://jeniferseo.my.id/ https://seomex.org/ https://omtogel.site/ personal-statements.biz https://www.simt.com.mk/ https://vivigrumes.it/ https://fayonthereds.com/ https://interpolymech.com/ https://frusabor.com/ https://hotel-charmilles.com/ https://www.ibcmlbd.com/ https://uhra.com.ua/ https://www.newdayauctions.com/ https://chai-sacco.co.ke/http://siakad.iainutuban.ac.id/system/js/-/ThaiXMaxwin/ http://siakad.iainutuban.ac.id/files/ http://siakad.iainutuban.ac.id/aplikasi/totoslot/