La garantie de l'AGS est due si la rupture du contrat de travail intervient 15 jours après le jugement de liquidation

La garantie de l'AGS est due si la rupture du contrat de travail intervient 15 jours après le jugement de liquidation

Ni la liquidation judiciaire, ni la cessation d'activité qui en résulte n'entraînent en elles-mêmes rupture du contrat de travail et en l'absence de licenciement prononcé par le liquidateur dans le délai de quinze jours du jugement de liquidation, la garantie de l'AGS n'est pas due.

Se prévalant de l'existence d'un contrat de travail l'ayant lié à la société Y., M. X. a saisi la juridiction prud'homale aux fins d'obtenir, avec la garantie de l'AGS, la fixation des créances liées à la rupture de cette relation de travail résultant de la mise en liquidation judiciaire de la société Y. Par un arrêt du 15 juin 2016, la cour d'appel de Metz a fait droit à la demande de M. X. Pour décider que l'AGS devait garantir les créances résultant (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.