Infraction à la législation sur le travail de nuit : mode de preuve

Infraction à la législation sur le travail de nuit : mode de preuve

les procès-verbaux dressés par les inspecteurs du travail, les contrôleurs du travail et les fonctionnaires de contrôle assimilés constatant des infractions font foi jusqu'à preuve du contraire

A la suite de contrôles réalisés au sein d'un supermarché, et de relevés des pointages horaires effectués par le directeur du magasin, la société exploitante a été citée devant le tribunal de police du chef d'infraction à la législation sur travail de nuit.Cette juridiction a notamment déclaré la prévenue coupable des faits reprochés. La société a relevé appel de la décision, ainsi que les parties civiles et le procureur de la République. La cour (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.