Non-renvoi de QPC : action récursoire du vendeur contre l'emprunteur dont il a remboursé le prêt

Non-renvoi de QPC : action récursoire du vendeur contre l'emprunteur dont il a remboursé le prêt

Une disposition qui oblige le vendeur, pour le cas où l'emprunteur n'y satisferait pas lui-même, à rembourser le prêt ne porte pas atteinte au droit de propriété du vendeur, car ce vendeur dispose d'une action récursoire contre l'emprunteur.

A l'occasion d'une instance opposant un vendeur et un acquéreur-emprunteur sur la nullité d'un contrat de vente et de crédit affecté, le premier a saisi la cour de cassation d'une demande de transmission au Conseil constitutionnel d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) afin de savoir si l'article L. 311-33, dans sa version applicable à l'espèce, devenu l'article L. 312-56 du code de la consommation, est contraire au droit de propriété, (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.